Bienvenue dans ma saga « ET SI … »
Ces articles ont pour idée de vous présenter les différentes thérapies, médecines, modes de vie, manières de penser que j’ai essayés pour cultiver une manière positive d’aborder ma maladie. Certains seront plus farfelus que d’autres, certains seront tirés de ma propre expérience, d’autres de lectures qui m’ont inspirées, de retour de mes lecteurs…
Alors, n’hésitez pas à interagir, à commenter, à partager si vous avez déjà essayé ou si cela vous parle 🙂

 

La déprime de la rentrée

 

Bon c’est vrai, le mois de Septembre sonne toujours très déprimant. La rentrée est là ! Les cours et / ou le travail reprennent … Et surtout, pour ceux qui ont sont aussi sensibles que moi, il y a la perspective de l’arrivée de l’hiver !

Alors, oui, les fortes chaleurs peuvent être difficiles à vivre, surtout pour les personnes touchées par la sclérose en plaques comme moi. Mais, ce qui me touche le plus personnellement, c’est la déclinaison peu à peu de la luminosité, les jours qui raccourcissent. Je suis souvent en prise avec une petite déprime face à l’hiver qui arrive. Et, d’autant plus, face à la perspective d’un hiver parisien, qui commencera tôt et où le soleil boudera de nombreux mois.

 

Un blog pour vivre sa maladie en restant optimiste !

vivre sa maladie en restant optimiste

 

Alors, cette rentrée j’ai décidé de l’aborder d’une autre façon !

Déjà, cela sonne ma réelle reprise du blog, l’envie et même la hâte de vous retrouver ! Cela fera un an en octobre que j’ai commencé ce blog et, pour la première fois, avec la perspective de la rentrée, vient l’envie de nouveaux projets ! Et surtout pour diffuser mes outils pour vivre sa maladie en restant optimiste.

Pour commencer, j’ai presque fini de vous raconter mon histoire jusqu’à la fin de la phase de la Reconstruction. Le dernier chapitre et déclic final arrivera la semaine prochaine. Et, ensuite, j’ai envie désormais de vous emmener avec moi dans cette phase d’Acceptation. De vous donner chaque semaine ce qui m’aide à vivre ma sclérose en plaques avec sérénité et à aborder ma vie forte de cette alliance avec ELLE.

J’ai commencé avec ma saga ET SI. Je voudrais aussi aller plus loin sur le partage des médecines douces et prendre le temps d’interviewer des praticiens pour vous apporter aussi la dimension côté métier. C’est une quête que je commencerai cette année.

 

 

Des projets pour cultiver l’optimisme

 

 

Alors que je réfléchissais à tout cela, je me suis rendue compte que d’un seul coup, ma rentrée n’était plus si déprimante que cela. Je me sentais poussée et portée par ces projets, voire excitée à l’idée de les mettre en oeuvre !

Et cela m’a fait réfléchir sur l’importance d’avoir des projets qui nous enthousiasment. Alors, bien sûr, je ne vous dit pas que vous mettre à bloguer vous rendra optimistes et heureux 😉 ! Mais l’idée est de pouvoir se projeter dans un événement futur qui nous excite.

Vous allez me dire que lorsque nous sommes vraiment touchés par la maladie, vraiment atteint, il est difficile de s’imaginer dans quelque chose de positif ! Vivre sa maladie en restant optimiste semble inconcevable, surtout si l’on est à l’hôpital, en train de suivre un traitement lourd.

Mais j’ai cette tendance à toujours essayer de voir le verre à moitié plein. Et, j’en parlais dans mon article ET SI … je redevenais acteur face à ma maladie : il y a toujours un endroit, même au plus fort de la maladie, où l’on peut reprendre notre propre pouvoir.

 

Ce pouvoir peut commencer tout simplement par s’exercer en programmant UN événement qui nous fait plaisir. Cela peut être l’idée de notre plat préféré, d’une soirée entouré de certains proches, triés sur le volet, d’un film drôle, d’un massage pour nous faire du bien et reprendre contact avec notre corps …

Pour moi, c’est souvent l’idée de me projeter dans de futures vacances à venir, ou tout simplement de préparer un week-end qui me fera plaisir. Je reste intimement persuadée que passé les étapes de Déni, Colère, Tristesse, ce qui fera la différence sera la faculté à se projeter dans un futur heureux.

Et ce futur heureux, il n’y a que nous qui pouvons nous le construire, pas à pas, jour après jour, week-end après week-end … tout simplement, événement après événement ! Il n’y aura pas de « Un jour, je serai heureux ! » mais tout simplement, « Ce soir/week-end, mois, je vais aimer faire ça ! »  Et du coup, le reste parait plus doux …

Alors, quel est votre prochain événement heureux ? Comment cela résonne pour vous le fait de vivre sa maladie en restant optimiste ?

 

Retrouvez le LIVE Facebook ici :

 

 

Catégories : Saga ET SI ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :